« FESTIVAL DU FILM POLICIER : le BNIC se désengage | Accueil | Le plus grand scandale de ce début de siècle éclate au coeur du patronat par Gérard Filoche »

Commentaires

AIME Dany

le 24 octobre 2007

Sur la Charente libre de ce jour violente diatribe de l'avocat Philippe CALMELS qui s'étonne que Jérome MOUHOT ne soit pas intervenu, il n'était soit disant pas au courant, personne ne l'avait prévenu que les tribunaux de sa ville allaient certainement disparaitre ( prud'hommes et commerce) c'est grave surtout quand on est le 1er magistrat de Cognac.
Il faut quand même souligner qu'un seul élu était présent. Chapeau Monsieur GOURINCHAS!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.